Accueil > Au commencement... > La théorie > Les tests : phase obligatoire

Les tests : phase obligatoire

lundi 28 novembre 2005, par Prélude

Vous venez de terminer votre jeu, il est fin prêt à être mis en ligne. Vous l’avez testé et retesté et tout vous semble parfait. Allez, juste pour la bonne cause, vous décidez de le faire tester par un ami qui n’a jamais vu le jeu et là, surprise, il n’arrive pas à jouer !

La phase de test est obligatoire lorsque vous mettez en ligne un jeu qui sera utilisé par des personnes dont vous ne savez rien. Quel âge ont-ils ? Que font-ils ? Quel est le rapport qu’ils ont avec l’informatique et les jeux en particulier ?
Si votre jeu vous semble tout à fait clair et simple d’utilisation, vous risquez d’être surpris lorsque des amis le testeront. En effet, vous avez passé un certain temps à penser ce jeu, à le travailler, à le faire et le refaire dans tout les sens. Maintenant, vous connaissez un peu trop bien votre jeu et votre vision n’est plus objective.

Les testeurs

Mais qui sont ces petites bêtes étranges et, parfois, sanguinaires ?!
Evidement, vous n’avez peut-être pas les moyens de financer une centaine de personnes pour qu’elles viennent tester votre jeu pendant un certain temps et qu’elles vous remettent à la fin un dossier complet sur les bugs, l’ergonomie et le gameplay ?!
Qu’à cela ne tienne, vous avez pleins d’autres solutions :
- les amis : si vous en avez encore, car à force de rester devant un écran, on devient solitaire... Ce sont de très bon testeurs qui n’hésiteront pas à vous dire ce qu’ils pensent de votre jeu !
- les parents : alors là, cas spécial. Si ils ne sont pas très habitués aux jeux et à l’informatique, ce seront des testeurs hors-pairs : si ça leur plaît, vous pouvez être certain que d’obtenir un prix Nobel !
- les internautes : bin oui. Il y a beaucoup d’internautes qui veulent bien s’investir un peu dans le test de jeux. En contrepartie, ils ont droit, en avant première, de jouer au prochain grand hit du siècle !

Méthodologie

Bon, mais que faire lorsque vous avez vos amis qui sont là, devant votre jeu à regarder l’écran sans rien faire l’air de dire "Bon, il est bien ton jeu, et maintenant, je fais quoi ?"

Le mieux est de les placer devant le jeu. De leur dire de tester et de vous en aller ! Ne revenez qu’à la fin du test ! Proposez éventuellement une bière ou deux à ceux qui testeront vraiment à fond (vérifiez qu’ils ont découvert un endroit secret par exemple). Et, très important, laissez leur de quoi noter leurs impressions sur le vif !
Evitez si possible de parler de votre projet avant de leur présenter le site. Evitez par exemple de leur dire "Tu feras attention, derrière la 9ème porte, il y a Depp Johnny...". Laissez leur la surprise pour mieux voir leur réaction. Peut-être qu’ils s’y attendent et que du coup, votre seule et unique surprise qui va faire toute la qualité de votre jeu est... Nulle ?

Et pour finir, un exemple

Bon, mieux vaut un bon dessin qu’un long discours donc voilà un projet qui étudie la mise à jour de données sous Linux avec les environnements KDE ou GNOME (pour ceux qui ne connaissent pas, ça ressemble à Windows ou à l’interface du Mac).
Ils ont fait des vidéos montrant des utilisateurs réalisant des tâches telles que changer l’image de fond de l’écran ou baisser le son ou tourner une photo. Bref, pleins de choses passionnantes qui peuvent vous sembler banales et qui ne le sont pas forcément. Regardez bien comment les "cobayes" procèdent, regardez les mouvements de souris. Comparez aussi les différents utilisateurs pour la même tâche, c’est plein d’enseignement !

Le site en question se nomme "Better Desktop" et voici son url : www.betterdesktop.org
Attention tout de même, les vidéos sont lourdes (en moyenne 50Mo, mais certaines atteignent 300Mo).